Une nouvelle tendance dans l’immobilier à Pékin : la rénovation d’appartements

Le marché immobilier chinois se transforme et, comme toute autre chose en Chine ces dernières années, il évolue à toute vitesse.

Les prix de l’immobilier continuent à s’élever mais cette hausse est nettement plus contenue depuis 2010, comparée à la frénésie des décennies précédentes. Le prix d’un appartement à Pékin a plus que doublé entre 2006 et 2009 par exemple. Dans un tel marché, les propriétaires ne s’intéressaient pas vraiment à l’appartement en lui-même, il s’agissait par-dessous tout de spéculation : le seul objectif était de faire la plus grande plus-value le plus rapidement possible, acheter un autre appartement, et répéter ce schéma autant que possible.

Le gouvernement était préoccupé par l’émergence d’une bulle immobilière et par l’impossibilité pour de nombreux jeunes couples et foyers d’accéder à la propriété. Un phénoméne qui crée de la frustration et peut conduire à de graves troubles sociaux.

Les prix augmentent désormais à un rythme beaucoup moins élévé, et les conséquences sont visibles. Les propriétaires essaient de vendre leur(s) appartement(s) au meilleur prix, mais les plus-values de 200 ou 300% ne sont plus possibles. Certains tentent tout de même de vendre à des prix prohibitifs. Il leur faut donc trouver de nouveaux moyens d’ajouter de la valeur à leur bien, ce qui tend à rendre le marché plus mature.

La meilleure façon est de rénover les appartements, en mettant une peinture neuve, en changeant les carreaux, en réparant, en remplacant, en améliorant la cuisine et la salle de bain, en rendant à leur appartement leur éclat et en leur donnant un aspect de propreté, et en les équipant de matériel moderne. Ce phénomène est totalement nouveau en Chine. Auparavant, les propriétaires négligeaient complètement ce genre de choses.

 

Cette tendance conduit à l’explosion du marché de la décoration et du design intérieur, un secteur jusque-là réservé aux segments haut de gamme du marché immobilier.

Jusqu’à présent, seuls les meilleurs appartements situés dans des résidences de qualité étaient ciblés par les propriétaires et par les Chinois issus de la classe moyenne en développement. Il s’agissait d’un marché très segmenté, au sein duquel les achats et les ventes se faisaient dans des résidences spécifiques, qui devaient présenter des standards de qualité considérés comme dignes d’intérêt pour attirer l’attention des investisseurs.

Avec la flambée des prix, la classe moyenne n’a plus les moyens d’acheter de tels appartements, ce qui crée de la frustration. Un nouveau marché s’est alors développé, à côté du marché des résidences modernes « Gong Yu », qui cible des ensembles d’appartements plus ordinaires et plus anciens, autrefois réservés aux habitants les plus modestes.

Aujourd’hui, ces appartements anciens situés dans des endroits populaires font l’objet de rénovations à grande échelle, transformant ainsi le marché immobilier, le rendant plus complexe, plus diversifié et plus difficile à comprendre. Regarder l’adresse ne suffit plus à connaître la qualité d’un appartement, et il faut se rendre sur place pour se faire une idée. Il est désormais possible de trouver de magnifiques appartements dans de très nombreux endroits.

 

Avant cette nouvelle tendance, la rénovation était une activité très limitée à Pékin. C’était un marché de niche qui se cantonnait aux hutongs et aux résidences avec cour intérieure. Les hutongs sont les quartiers traditionnels de Pékin, situés au coeur de la ville et caractérisés par de petites allées souvent labyrinthiques, ainsi que par les portes sud des résidences, qui ouvrent sur la cour. Pendant de nombreuses années, ces quartiers étaient considérés comme bas de gamme, et les classes populaires essayaient de fuir ces zones le plus vite possible, comme un symbole de réussite sociale. La municipalité a détruit de nombreux hutongs pour moderniser la ville. La tendance se renverse aujourd’hui, il est possible de trouver d’exceptionnelles cours carrées rénovées au sein des hutongs, et certaines d’entre elles sont parmi les logements les plus chers de Pékin.

Le marché de la décoration et de la rénovation est florissant à Pékin, et il est désormais possible de trouver des travailleurs compétents, capables de restaurer votre appartement. L’offre en matériaux de qualité est aussi en pleine expansion.

Voici donc une très tendance intéressante, à surveiller, qui ajoute de la complexité à un marché immobilier de plus en plus difficile à appréhender, avec ses appartements vides, son flot continu de nouvelles résidences et de nouveaux migrants désireux de tenter leur chance dans les grands centres urbains, sa bulle prête à éclater et toujours plus de nouveaux logements. C’est le parfait symbole de l’économie chinoise des années 2010, et observer son évolution va être fascinant.

 

Related Posts:

About Marketing

I am living in China since 2009 and in Beijing since 2011. I am sharing my experiences for other expatriates to make their stay in Beijing more enjoyable. As I am writing this blog for SCOUT Real Estate agency, I am also computing updates about the Real Estate market in Beijing, not only on residential properties, but as well on commercial locals and offices. Hope you enjoy your reading!