L’immobilier en Chine: les tendances du 1er trimestre 2014

Source: http://www.chinadaily.com.cn/bizchina/chinadata/2014-02/24/content_17301005.htm

Source: http://www.chinadaily.com.cn/bizchina/chinadata/2014-02/24/content_17301005.htm

Petits développeurs et dettes

Il y a quelques jours, plusieurs médias ont rapporté que Zhejiang Xingrun, un développeur privé immobilier à Fenghua, dans la province de Zhejiang, est probablement endetté à hauteur de 3.5 milliards de yuan ($573 million) auprès de plusieurs banques, ainsi que d’autres institutions. L’endettement de Zhejiang Xingrun Real Estate Co pourrait annoncer des temps difficiles pour les petits développeurs ayant pris des risques dans les villes de 3eme et 4eme tiers, selon les analystes.

Les difficultés dans le domaine de l’immobilier s’expliquent par plusieurs raisons: surnombre dans les petites villes, taux de croissance significativement plus bas, mauvaise gestion et profits plus bas.

Mais les problèmes ne devraient toucher que les sociétés les plus petites, car les gros développeurs peuvent limiter leurs risques en se diversifiant sur plusieurs marches,  et usant de l’effet d’échelle. Ils ont un meilleur accès au capital que les petits développeurs. Les gros développeurs peuvent obtenir des prêts de constructions de la part des banques entre 6 et 9%, alors que les petits doivent payer jusqu’à 20%. La plupart ont du faire confiance aux financiers comme alternative aux emprunts bancaires.

Selon les statistiques, la valeur des ventes de propriétés résidentielles en China a baissé de 5% en 1 an, soit 598.5 milliard de yuan pour les 2 premiers mois, alors que la surface des propriétés vendues a baissée de 1.2% en un an.

En conséquence, de nombreux développeurs locaux ont maintenant fait des coupes nettes dans leurs prix pour les acheteurs.

Croissance ralentie dans les grandes villes

Cinquante-sept des 70 villes principales suivies par le Bureau National des Statistiques – National Bureau of Statistics (NBS) – ont encore observé une augmentation du prix des logements en Février. Cependant, l’augmentation du prix mois/mois dans les 70 villes a diminué de 0.4 % en Janvier a 0.28 % en Février.

Suivant la chute des prix des logements dans de nombreuses petites et moyennes villes, comme Hangzhou et Changzhou, la croissance dans la plupart des grandes villes a aussi ralenti, comme c’est la première fois que les quatre premières villes observent une augmentation des prix an/an en-dessous de 20 %, depuis septembre 2013.

Shanghai mène la croissance avec une augmentation an/an de 18.7%, suivie par Pékin avec 15.5%. Guangzhou et Shenzhen ont vu une hausse de 15.9%.

La diminution des crédits et le ralentissement des hausses de salaire, comparés à l’augmentation du prix des logements sont les principales raisons de ce ralentissement.

Vanke Company, l’un des plus gros développeurs de Chine, a annonce il y a deux semaines que l’un de ses immeubles résidentiels à Pékin sera mis sur le marche à un prix de 3000 yuan($484.47)par mètre carré, soit bien moins que les prévisions du marche.

Les analystes disent que c’est un bon indicateur que le marche devient de plus en plus rationnel.

Sources:

http://www.wantchinatimes.com/news-subclass-cnt.aspx?id=20140312000127&cid=1202
http://www.china.org.cn/china/Off_the_Wire/2014-03/01/content_31635102.htm
http://www.chinadaily.com.cn/bizchina/chinadata/2014-02/24/content_17301005.htm

 

(Visited 86 times, 1 visits today)

Related Posts:

Mots-Clés: , ,

About Marketing

I am living in China since 2007. I am sharing my experiences for other expatriates to make their stay in Beijing more enjoyable. As I am writing this blog for SCOUT Real Estate agency, I am also computing updates about the Real Estate market in Beijing, not only on residential properties, but as well on commercial locals and offices. Hope you enjoy your reading!