L’année de la Chèvre sera-t-elle un année noire pour le marche de l’immobilier en Chine?

china-homes

Depuis le début de l’année de la chèvre, nous voyons titres alarmants dans les nouvelles à propos du marché de l’immobilier en Chine, pointant des problèmes comme une offre excédentaire, des prix des logements en baisse, des ventes de logements en stagnation, une chute de l’investissement … un journal parle même de krach immobilier en Chine.

Ces nouvelles ne sont pas un bon signe, d’autant plus parce que le secteur de l’immobilier a été le facteur le plus important de la croissance en Chine au cours des dernières années. A partir de 2008, pour lutter contre les effets de la crise économique mondiale, le gouvernement chinois a assoupli les conditions de crédit, entraînant un boom dans le secteur de la construction. Les prix des maisons ont considérablement augmenté pendant cette période. Maintenant, le défi est d’assurer la pérénité à long terme et la viabilité du marché de l’immobilier en Chine afin de soutenir la croissance du PIB.

Les nouvelles constructions en Chine ont diminué de 10% en 2014 par rapport à 2013. En outre, l’offre est bien supérieure à la demande sur le marché. Les bâtiments commerciaux sont aussi touchés : les forts taux d’inoccupation et les millions de surfaces invendues, et cela ne va pas en s’améliorant: de 130 millions de mètres carrés invendus en 2013 à environ 620 millions de mètres carrés à la fin de 2014.

Les économistes recommandent d’arrêter la construction pour une période d’environ 2 ans, afin de permettre à la demande de rattraper l’offre, tout en facilitant les conditions de crédit ainsi que l’ajustement des politiques, non seulement pour l’acquisition de biens immobiliers mais aussi dans la conception de la taxe foncière, taxe qui n’existe pas encore en Chine et devrait être mise en application d’ici la fin de cette décennie.

Pour 2015, le marché du logement reste morose, malgré les mesures prises pour inverser les tendances, comme les faibles taux d’intérêt des crédits, les changements de réglementation pour l’acquisition de propriétés. Les prix des logements neufs continuent à baisser dans la plupart des villes, et la tendance est la même pour les prix des habitations existantes. De nouvelles mesures pourraient être mises en œuvre dans certaines villes, telles que la réduction de l’apport initial pour les résidences secondaires. Le gouvernement réfléchit également à des mesures visant à aider les primo-accédants ou les acheteurs recherchant à acquérir un logement de standing supérieur.

 

Premier Li on March 15th 2015

Premier Li on March 15th 2015

Cependant, les restrictions sur l’achat des logements ne vont pas être levées en dépit des rumeurs. Shanghai ne va pas lever les restrictions sur l’achat de la maison le 1er Avril 2015, comme certains s’y attendaient.

Le gouvernement prend également des mesures pour faciliter l’accès à la propriété des personnes à faible revenu, à la fois dans les zones rurales et urbaines. Cela fait partie des mesures annoncées par le premier ministre Li Keqiang, le 15 Mars dernier.

Premier Li also mentioned about the measures taken to ensure the full convertibility of the RMB, another step to open the Chinese financial market, as well as encouraging Chinese to do real estate investment abroad.

 

Sources:

http://www.businessinsider.com/emerging-market-debt-has-surged-since-the-start-of-the-financial-crisis-2015-1

http://www.chinadaily.com.cn/business/2015-03/18/content_19841672.htm

http://www.chinadaily.com.cn/business/2015-03/17/content_19828099.htm

 

(Visited 48 times, 1 visits today)

Related Posts:

About Marketing

I am living in China since 2007. I am sharing my experiences for other expatriates to make their stay in Beijing more enjoyable. As I am writing this blog for SCOUT Real Estate agency, I am also computing updates about the Real Estate market in Beijing, not only on residential properties, but as well on commercial locals and offices. Hope you enjoy your reading!