La Chine va-t-elle connaitre un baby-boom ?

Il y a beaucoup de débats en ce moment sur le changement des règles qui ont été annoncées par les dirigeants chinois le mois dernier. On dit que 9,5 millions de naissances supplémentaires sont attendues dans les cinq prochaines années. Craignant les conséquences d’une population qui vieillit rapidement, le gouvernement chinois a décidé d’assouplir la politique de l’enfant unique. Cette mesure pourrait être la première étape de la libéralisation complète de contrôle des naissances en Chine. Pourtant, cette mesure pourrait être insuffisante parce que la population chinoise partagerait à un comportement avec les autres pays développés: la dénatalité.

Il va falloir attendre quelques mois avant que l’on puisse être sûr ou non si espérer un baby-boom. Les statistiques disent qu’il y a 79 millions de femmes en âge de procréer (les femmes âgés entre 23 à 42 ans), 48% de ces femmes sont concernées par la nouvelle mesure. Si 25% de ces femmes décident d’avoir un deuxième enfant, cela pourrait représenter 9,5 millions d’enfants supplémentaires dans un laps de temps de 5 ans. Les responsables chinois semblent être attendre un million de naissances supplémentaires chaque année.

Il y a des signes, en plus de l’enthousiasme partagé par certains parents potentiels: les stocks de certaines entreprises de lait maternel ou d’articles pour bébés. Les parents chinois capitalisent sur leurs enfants et de la politique de l’enfant unique aurait renforcé cette tendance ? Ils pourraient ne pas vouloir un deuxième enfant qui pourrait se révéler coûteux, parce que les parents chinois investissent beaucoup sur l’éducation de leurs enfants. Ceci est l’une des principales raisons pour lesquelles le baby-boom pourrait ne pas être.

De plus, les chinois ont des préoccupations croissantes sur le coût de la vie dans les grandes villes chinoises. Les appartements sont de plus en plus chers, tout devient difficile à acheter et la classe moyenne chinoise commence à lutter pour payer les coûts de leurs enfants et développer le « guanxi » ou relations qui vont permettre à leurs enfants de trouver la meilleure éducation possible et plus tard sur un emploi.

La société chinoise a changé et le pays qui avait autrefois de très grandes familles est maintenant habitué à un seul enfant, le pays possède l’un des taux de fécondité les plus faible dans le monde et pour la première fois de l’année dernière le population chinoise a été en diminution. Beaucoup de dérogations existaient à la politique de l’enfant, mais les familles ne les ont pas utilisée.Est-ce un nouveau comportement ou peut-on espérer un baby-boom ? Le futur nous le dira.

(Visited 105 times, 1 visits today)

Related Posts:

About Marketing

I am living in China since 2007. I am sharing my experiences for other expatriates to make their stay in Beijing more enjoyable. As I am writing this blog for SCOUT Real Estate agency, I am also computing updates about the Real Estate market in Beijing, not only on residential properties, but as well on commercial locals and offices. Hope you enjoy your reading!