Sept mesures pour libéraliser l’économie chinoise

 

 

De nouvelles mesures ont été adoptées pour libéraliser l’économie chinoise, aucun calendrier précis n’a été annoncé concernant l’Implémentation de ces mesures mais elles sont un signal fort envoyé aux investisseurs étrangers en Chine. Ceci est en effet un grand changement qui se produit et montre la confiance dans l’économie chinoise. Regardons ces mesures.

 

  1. Liberté de circulation

Il y a une réforme du « Hukou » en cours. Ceci est une sorte de «permis de circulation» dont le but est de limiter le mouvement de la population à l’intérieur de la Chine continentale. Ceci est un signe que le gouvernement chinois veut encourager le développement du marché intérieur en Chine. Des millions de citoyens sont encouragés à se déplacer vers les grandes villes chinoises pour développer le marché des services et des grandes villes. Les premières mesures mises en œuvre bénéficieront aux villages et aux petites villes et plus tard aux villes de taille moyenne. Ceci est une preuve que le pouvoir central n’est toujours pas inquiété par le marché de l’immobilier.

 

  1. Ouverture du capital des entreprises publiques

Les groupes publics seront autorisés à avoir des capitaux privés, avec plus de secteurs ouverts à l’investissement étranger. Ce processus est actuellement testé dans la zone de libre-échange de Shanghai. Il va y avoir un inversion de la logique. En ce moment, tout investissement étranger qui ne sont pas expressément autorisé est interdit, à l’avenir, seule une liste de secteurs spécifiques ne sera pas accessible aux investissements étrangers, tous les autres secteurs seront en mesure de recevoir des investissements étrangers.

 

  1. Moins de privilèges pour les groupes appartenant à l’État

Il y a des monopoles dans des secteurs économiques entiers pour les groupes publics. Les structures seront mises à jour afin de mieux distinguer le contrôle de l’Etat et le contrôle public à l’intérieur des entreprises. Elles devront verser une plus grande partie de leurs bénéfices à l’Etat: actuellement de 5% à 15%, et ce sera de 30% vers 2020.

 

  1. Convertibilité du yuan

Les dirigeants du parti se sont engagées à faciliter la conversion du yuan, bientôt (?) vous serez en mesure d’acheter et de vendre librement la monnaie chinoise. Une première étape pourrait être testée dans la zone de libre-échange de Shanghai.

 

  1. Libéralisation des taux d’intérêts

Il y aura une accélération de la libéralisation des taux d’intérêt. Actuellement, les taux sont strictement réglementés, cela devrait changer bientôt.

 

  1. Banques privées

Les IPO seront facilitées, les banques privées devraient être autorisées. Les gouvernements locaux seront autorisés à émettre des obligations, un moyen de diversifier leur dette (certains niveaux d’endettement provincial sont inquiétants).

 

  1. Possibilité de transférer les droits fonciers pour de l’argent

le Terrain restera propriété de l’Etat. Mais les entreprises agricoles auront la possibilité d’avoir plus de revenus par le biais du transfert des droits qu’ils ont sur la terre. Les critiques sur ces réformes viennent du fait que tout va en fait à l’état. Ceci est une libéralisation autoritaire.

 

(Visited 66 times, 1 visits today)

Related Posts:

Mots-Clés:

About Marketing

I am living in China since 2007. I am sharing my experiences for other expatriates to make their stay in Beijing more enjoyable. As I am writing this blog for SCOUT Real Estate agency, I am also computing updates about the Real Estate market in Beijing, not only on residential properties, but as well on commercial locals and offices. Hope you enjoy your reading!