L’Économie chinoise en 2013: un mieux, mais encore quelques soucis

Il y a eu une bonne surprise au cours du quatrième trimestre de 2013 pour l’économie chinoise, il y a eu un accélération surprise de la production industrielle chinoise et les exportations ont augmenté. Ce sont de bons signes pour la deuxième économie mondiale.

La production industrielle, un index qui permet aux gens de comprendre l’activité industrielle du pays a augmenté de 10,3% sur un an en octobre, une excellente surprise qui a été annoncée officiellement par le bureau des statistiques officielles. Cela n’est peut-être pas une accélération spectaculaire, mais pas non plus un ralentissement.

Selon ce bureau, la force de l’économie chinoise provient de la réussite de la balance commerciale à la fin de l’année. Il y avait un ralentissement important en septembre, mais en plus d’un an il y a eu une croissance de 5,6% des exportations chinoises, les ventes ont augmenté de 13,3% sur un an en octobre, un taux stable et des capitaux investis ont augmenté de 20,1%.

C’est une tendance qui semble plus forte que prévu et la croissance du PIB chinois en 2013 sera plus élevée que ce qui était qui était prévu par la plupart des experts, jusqu’à présent la croissance semble avoir été de 7,8% en 2013, et l’année n’est pas terminée.

Ce qui reste inconnu est la réaction du gouvernement chinois, vont-ils continuer avec des stimuli économiques ou non? Il est possible qu’il y aie moins d’investissements dans les infrastructures, un type d’investissement qui renforce généralement le PIB. La réunion des dirigeants Chine est attendue par les experts, en particulier depuis que des réformes historiques ont été annoncées, dont le contenu exact reste encore inconnu.

L’inflation des prix a eu lieu (3,2%), mais elle est raisonnable et dans les limites fixées par le gouvernement (3,5%).

Les problèmes de l’économie chinoise sont à l’étranger: l’économie mondiale est pas encore redressée et le yuan est de plus en plus cher, ce qui signifie qu’il y a un risque que les exportations diminuent dans les mois qui viennent. Cette dépendance de l’économie chinoise par rapport a l’économie mondiale est son principal point faible.

En ce qui concerne l’immobilier, il y a encore des investissements massifs dans ce secteur en dépit du Gouvernement qui cherche a refroidir le marché, craignant une bulle immobilière. La plupart des grandes villes chinoises a vu les prix de l’immobilier à la hausse d’environ 16% cette année, montrant essentiellement que la population des villes est encore en croissance et que la nouvelle classe moyenne chinoise veut accéder a la propriété et acheter un appartement.

 

 

(Visited 56 times, 1 visits today)

Related Posts:

About Marketing

I am living in China since 2007. I am sharing my experiences for other expatriates to make their stay in Beijing more enjoyable. As I am writing this blog for SCOUT Real Estate agency, I am also computing updates about the Real Estate market in Beijing, not only on residential properties, but as well on commercial locals and offices. Hope you enjoy your reading!