La Chine crée et produit ses propres engins de construction

sanydigger

Quand on en vient aux engins de construction, la plupart des gens pensent que les équipements de construction fabriqués par des sociétés chinoises sont bien en dessous de la moyenne et même qu’une pelleteuse fabriquée en Chine par une marque étrangère peut être de moins bonne qualité comparé à un engin de la même entreprise fabriqué dans la maison mère.

CLSA, un courtier a réalisé une étude indépendante pour en savoir plus et les trouvailles sont surprenantes. Le test a été fait sur une large gamme de pelleteuses chinoises, fabriquées par des sociétés chinoises telles que Sany, Zoomlion et Liugong. Ces marques vous sont inconnues? Cela pourrait très vite changer puisque la Chine exporte maintenant ses machines et qu’elles se révèlent fiables.

Parce que ces marques sont moins chères, elles ont un potentiel pour l’exportation dans le monde entier.

Encore plus surprenant, le changement est récent, il s’est effectué il y a cinq ans pendant la crise financière mondiale. A cette période, près de 90% des pelleteuses présentes sur les sites de construction chinois étaient étrangères, la plupart d’entre elles fabriquées en Chine, mais étrangères quand même. En 2008-2009, le gouvernement chinois a émis une série de mesures pour encourager les producteurs chinois. Cela a fonctionne, et un boom dans la construction est apparu (quelques personnes parlent de bulle, mais c’est une autre histoire…), beaucoup de nouvelles entreprises chinoises ont pu entrer sur le marche et se développer.

Ces produits étaient de qualité inférieure par rapport aux marques étrangères telles que Hitachi ou Caterpillar, mais ils étaient vraiment moins chères et ont rapidement conquis le marche chinois.  Pour acheter des résidences d’appartements, l’engin le plus utilisé était la pelleteuse chinoise.

Et l’histoire ne s’arrête pas la. Avec l’expansion et le succès, les investissements et les améliorations de la technologie sont venus. Cela s’est fait par la recherche, les joint-ventures ou simplement l’achat de technologie. Par exemple, Say a acheté deux entreprises étrangères,  Putzmeister et Intermix et a mis une troisième en concurrence, Palfinger. Zoomlion a acheté une société européenne   (CIFA) alors que LiuGong et Xugong entraient en joint-venture avec une entreprise américaine, Cummins, et Doosan, de South Korea.

En même temps, les entreprises étrangères se sont retrouvées avec moins de demande puisque leur offre en Chine était faite d’équipements de moindre technicité, pour lesquels la demande a commencé à diminuer.

Le test de CLSA a été fait sur les pelleteuses de 6 entreprises:  Caterpillar, Sany, Hitachi, Doosan, Komatsu et Kobelco. Les tests ont duré 6 semaines, sur des travaux de creusage intenses, essayant d’atteindre les limites de l’engin. La trouvaille la plus surprenante est la fiabilité de Sany. L’équipement a très bien fait sur tous les critères, productivité, résistance, efficacité du gazole.  La meilleure marque reste Caterpillar mais Sany vient en second, devant les pelleteuses sud-coréennes et japonaises.

La conclusion de ce rapport est qu’il n’y a plus d’écart technologique. Ceci n’est qu’un secteur mais cela en dit long sur les évolutions que connaissent les usines chinoises ces dernières années.

Source: The Economist

(Visited 292 times, 1 visits today)

Related Posts:

About Marketing

I am living in China since 2007. I am sharing my experiences for other expatriates to make their stay in Beijing more enjoyable. As I am writing this blog for SCOUT Real Estate agency, I am also computing updates about the Real Estate market in Beijing, not only on residential properties, but as well on commercial locals and offices. Hope you enjoy your reading!