La Chine et le tabac: un tiers des cigarettes dans le monde sont fumées en Chine

 

Il existe des tendances marquantes dans le marché de la cigarette de la Chine. Il y a notamment une préoccupation croissante au sujet des problèmes de santé liés au tabagisme, ce qui a entraîné un ralentissement de la croissance dans la consommation. En même temps, le marché devient plus mature avec une croissance plus forte en valeur. Les fumeurs se tournent vers des marques de qualité. C’est général, comme dans tous les segments de marché en Chine, que ce soit l’immobilier ou de toute autre secteur: la conscience de la qualité du produit est devenu très importante.

Un marché régulé

Il y a une autorité de régulation sur ce marché, appelée la STMA. Cette agence définit les normes et les règlements en matière de santé. Cette agence est ainsi responsable du contrôle des importations avec une mission protectrice pour les fabricants chinois, mais il y a une autre conséquence à ce contrôle : une tendance à la concentration qui concerne l’ensemble de l’industrie chinoise du tabac .

Perspectives de croissance

Le taux de croissance annuel de ce marché devrait être de 1% sur la période 2012-2017, ce qui représente un ralentissement comparé aux périodes précédentes. Le facteur inconnu dans les ajustements qui devrait jouer sur cette tendance est la sensibilisation à la santé du peuple chinois : de plus en plus de gens limitent leur consommation ou arrêtent de fumer. Cela pourrait jouer très fortement sur  l’avenir de ce marché.

La législation évolue, de même que les interdictions de fumer. Depuis 2013, les cigarettes contenant plus de 11 mg tar sont prohibées, c’est la fin des cigarettes très fortes.

Le plus grand marche de la cigarette au monde 

Le marché de la cigarette chinois met en jeu une énorme somme d’argent: avec 350 millions de fumeurs, la Chine compte plus d’un tiers des gens qui fument des cigarettes dans le monde. C’est une industrie opérationnelle et les signes que les choses sont en train de changer sur la sensibilisation à la santé, a provoqué un débat sur le web chinois sur la cigarette.

Des gens payés pour fumer des cigarettes

Il y a un vrai travail en Chine: fumeur de cigarette. Une personne peut être payée pour tester le goût et les effets des cigarettes. Le Global Times a récemment publié un article sur un fumeur de cigarette professionnel qui fume actuellement près de 30 cigarettes par jour dans le cadre de son travail …

La description de poste : Je fume des cigarettes et j’évalue le goût, l’amertume, les effets irritants d’un nouveau type de cigarettes. Les femmes, qui sont supposées être sont plus sensibles aux subtilités, sont «privilégiées» pour ce travail, mais pour le faire avec succès, ils doivent abandonner parfum et maquillage. La femme interviewée par le journal dit qu’elle aime le travail et qu’elle ne voit pas les effets de la santé sur elle-même ou sur ses collègues.

Signe des temps : le global Times tempère ce jugement, et l’article a provoqué un petit débat parmi la population chinoise sur le web. En effet, le changement est perceptible, et de moins de moins de personnes fument dans leurs appartements, laissant la pollution de l’air à l’extérieur.

Related Posts:

About Marketing

I am living in China since 2009 and in Beijing since 2011. I am sharing my experiences for other expatriates to make their stay in Beijing more enjoyable. As I am writing this blog for SCOUT Real Estate agency, I am also computing updates about the Real Estate market in Beijing, not only on residential properties, but as well on commercial locals and offices. Hope you enjoy your reading!