Salons de thé et cafés à Pékin

Une société d’étude de marche basé à Londres a publié un rapport sur l’industrie des salons de thé et cafés en Chine fin décembre 2012. Selon le rapport, le marche du café en Chine a explosé entre 2007 et 2012. Pendant cette période, le nombre de cafés est passé de 15,898 à 31,783, soit presque le double. Au contraire, le marche des salons de thé n’a augmenté que de 4%, une progression beaucoup moindre par rapport aux cafés. Pour le moment, aucune marque de salon de thé n’a pu faire concurrence à Starbucks, la marque géante, qui prévoit d’ouvrir 1500 magasins d’ici à 2015. Le rapport fait aussi mention que 12% des citadins interrogés disent s’être rendus dans un café au moins une fois l’an passé.  20% d’entre eux disent y avoir été plus de cinq fois.  Seulement 5% des personnes interrogées n’ont jamais acheté aucun produit dans un café.

Les chaines de cafés sont arrivées en Chine à la fin des années 1990, mais elles se sont développées très vite, se concentrant sur la classe moyenne. D’un autre cote, les salons de thé s’adressent aux touristes, aux personnes âgées et aux classes aisées.  La stratégie qui consiste à offrir des boissons à base de thé dans les cafés est une menace pour les salons de thé, car ces boissons à base de thé deviennent populaires dans la jeune génération.

On estime que 23%  des consommateurs chinois achètent du thé quand ils se rendent dans un café. En ce qui concerne la crise de la culture du thé, le rapport souligne le manque d’investissements, qui est la principale raison pour l’absence de développement de chaines de salons de thé. Bien que quelques maisons de thé et associations aient pensé ouvrir des chaines de maisons de thé, pas assez de fonds ont pu être levés pour implémenter ces projets.

A Pékin, les maisons de thé sont relativement prospères grâce à l’histoire et la culture de la ville, surtout dans le district de Dongcheng. Il y a près de 80 maisons de thé dans le seul district de Dongcheng, la plupart étant situées dans les zones touristiques et commerciales. Quelques marques de maisons de thé opèrent des magasins en propre, comme Laoshe et Wuyutai … D’autres autorisent les franchises, comme Be for Time.

Une recherche menée par Central University for Nationalities (l’université centrale pour les nationalités) montre que plusieurs problèmes existent dans la gestion des chaines de maisons de thé.
a) Quelques responsables de maisons de thé accordent plus d’attention à incorporer des éléments culturels dans la décoration des maisons de thé, mais ignorent les vraies connotations culturelles de ces éléments. En se contentant de promouvoir des produits aux consommateurs et de gagner des profits, ils n’aident pas au développement des chaines de maisons de thé.
b) Quelques maisons de thé sont gérées par des experts professionnels dans l’industrie du thé, mais les magasins ne sont pas bien gérés. Ces responsables voient leurs maisons de thé comme une plateforme pour promouvoir la culture du thé et rencontrer des amis, mais pas comme une vraie entreprise.
c) Manque de variété en terme de produits et de services. Les consommateurs n’ont pas beaucoup de choix quand ils vont dans un salon de thé, car certains d’entre eux ne proposent qu’un endroit ou prendre une pause. Ils offrent des thés traditionnels mais manquent de caractéristiques fortes.

Mintel prédit que la valeur du marche des magasins de cafés et thés en Chine va augmenter de 121 milliards de RMB entre 2012 et 2017. Il y a donc un gros potentiel pour développer des marques et des franchises de chaines de maisons de thé. Pour y prendre part, les opérateurs de maisons de thé devraient investir davantage pour attirer plus de clients.

Sources:

http://industry.caijing.com.cn/2012-12-20/112378744.html.

http://www.zgchy.com/2013/0106/102429.html.

http://www.ltbka.com/html/c15/2013-06/5358.html.

China Market Research (Shanghai).

China MS report.

(Visited 351 times, 1 visits today)

Related Posts:

About Marketing

I am living in China since 2007. I am sharing my experiences for other expatriates to make their stay in Beijing more enjoyable. As I am writing this blog for SCOUT Real Estate agency, I am also computing updates about the Real Estate market in Beijing, not only on residential properties, but as well on commercial locals and offices. Hope you enjoy your reading!